dimanche 30 janvier 2011

À lire le témoignage effarant d'une des victimes du médecin lorrain condamné à 15 ans de réclusion criminelle en juin 2010 et remis en liberté

Cette victime a mis en ligne une pétition à signer : "Attention à la remise en liberté de violeur !" :

http://lapetition.be/en-ligne/petition-9213.html

Un " médecin" des Vosges a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle par la Cour d'Assises d'Epinal le 10 juin 2010 pour avoir drogué et violé plusieurs de ces patientes !! 7 mois après, il est LIBRE en attendant le procès en appel !!! Son dossier serait égaré !!!
La récidive existe , l'actualité le montre encore une nouvelle fois avec le cas de la jeune Laetitia de Pornic !!
Soutenez les victimes de viols, d'agressions sexuelles et de toutes violences !!
Merci à vous tous


Bonjour à toutes et tous,


Je prends mon courage pour ENFIN ECRIRE ma triste histoire….


J’ai subi des attouchements régulièrement par mon PERE et il m’a violée à l’âge de 6 ans…
J’étais consciente mais sans défense…. Ne sachant pas ce qu’il m’arrivait…..
J’ai pu parler de ce viol plus de 27 ans après….. mais on ne m’a JAMAIS crue !!
Une de mes sœurs sait ce qu’il s’est passé cette nuit là… mais elle a enfoui cette « histoire » au fond d’elle et n’a jamais voulu en parler… elle admirait son père…( notre mère était hospitalisée !) .
Celui-ci est décédé et c’est donc après sa mort que j’ai pu en parler …. Il m’avait dit que si je parlais, il m’étranglerait….
J’ai pu me confier à des amies très proches et j’ai réussi à en parler à mon médecin qui
« sentait » bien qu’il s’était passé quelque chose dans mon enfance….
Ensuite, j’ai essayé de me reconstruire tout doucement mais sans JAMAIS oublier ni pardonner….
J’ai eu le bonheur d’avoir une fille mais que j’ai élevé seule….
Et je n’ai jamais voulu un homme en permanence dans ma vie car je ne voulais surtout pas que ma fille subisse mon calvaire….
Je pensais que ma reconstruction allait continuer et que j’allais enfin VIVRE une vie normale…ou presque …..


La suite est très difficile à écrire…..


En 2002, je découvre ma voisine, pendue à son domicile…. Un choc !! Je suis même convoquée à la police l’AM car j’ai déplacé le tabouret et il fallait que j’explique pourquoi….
Je passe une journée très éprouvante …
Je rentre en soirée chez moi, je prends une douche et vais m’allonger…. (en pyjama- pantacourt) et je « raconte » à ma fille tout ce que j’ai vu, tout ce que j’ai vécu dans la journée…
A un moment, je me mets à trembler, avoir du mal à respirer… et ma fille (19 ans) décide d’appeler le médecin traitant (celui à qui j’avais confié mon passé quelques années plus tôt !) .
Le médecin arrive et dit à ma fille que je suis en état de choc, que je viens de vivre un gros traumatisme. Il lui demande de rester au salon et ferme la porte de ma chambre….
Pendant quelques minutes, entre deux sanglots, je lui explique ce que je viens de vivre….la pendaison de ma voisine, la convocation à la police, le funérarium….
Il me dit qu’il va me faire un calmant….. Il m’injecte une première piqure intraveineuse mais la veine claque… Je le sens nerveux…. Il descend chercher une autre mallette de soins dans sa voiture garée juste devant la maison.
Il revient dans ma chambre SEUL après avoir expliquer de nouveau à ma fille qu’il allait m’injecter un calmant pour m’aider à me détendre et dormir….
Je le vois préparé des flacons, 7 ou 8 ampoules au total….. Je lui demande alors ce qu’il va me faire et il me répond « UN COCKTAIL » !!!! Ce mot raisonne dans ma tête lorsque je le vois s’approcher de mon bras droit et piquer la veine…..
J’ai alors senti une chaleur dans tout mon corps (je croyais même uriner dans mon lit !) et j’ai sombré dans un sommeil comme une anesthésie… (Je sais de quoi je parle, j’en ai subi plusieurs !!) puis plus rien…….


A un moment, je me « réveille » car je sens un poids sur moi mais il m’est impossible de bouger, impossible de me défendre… je suis UNE POUPEE DE CHIFFON !!
Je vois le médecin sur moi et plus rien…..


Ensuite des flashs….. toujours ce poids sur moi, et ensuite une impression de « mouillé » sur mon visage…. Et toujours cette impossibilité de parler, de bouger !!!
Je me réveille 2 heures après environ…. Complètement droguée, je raconte n’importe quoi à ma fille…. Tout est incohérent !!! Je me sens toute bizarre, je me sens salie ….
Je demande à ma fille ce que le docteur m’a fait ? Où sont les ampoules de produits injectés ???? Ma fille ne retrouve rien ni dans la chambre, ni à la salle de bain….
Je veux ensuite me lever pour aller aux toilettes et je tombe….. mes jambes ne supportent plus mon corps…. ma tête tourne….
Ma fille m’accompagne aux toilettes et me ramène dans mon lit…… Je lui demande si le docteur lui a demandé un gant de toilette ou une serviette mouillée…. Mais elle me répond : « NON, il ne m’a rien demandé…. Simplement de rester au salon car il fallait qu’il te parle, tu étais en état de choc.. ! »
Puis mon état d’inconscience s’est estompé très lentement le lendemain…. Et nous n’avons plus parlé de cet « épisode » avec ma fille…. D’autant plus qu’elle partait s’installer à l’autre bout de la France pour ses études….

Trois semaines après,…

j’ai RV chez ce médecin pour mon traitement mensuel ( maladie de l’intestin) , il me demande comment je me sens suite au suicide de ma voisine…. Et alors, je lui demande : « Docteur, qu’est ce vous m’avez injecté, nous n’avons pas retrouvé les ampoules à la maison et je commence à lui dire les images, les flashs, tout ce que j’ai ressenti !!! »
Il me répond tout simplement de ne pas m’inquiéter, que c’est le mélange des produits, qu’il a été obligé de me faire une dose de cheval car j’étais dans un tel état de choc…. Et que c’était l’histoire de mon père qui remontait à la surface ……..
Je pleure, je m’excuse, je ne sais plus quel mot lui dire pour m’excuser d’avoir pu penser un instant qu’il aurait pu me faire du mal……
Je lui fais tellement confiance que je continue à le consulter régulièrement….
Je précise que JAMAIS ce médecin n’a eu un geste ou une parole déplacée envers moi !!
Les semaines passent…. Ma fille est dans le Sud…. Je suis seule…. Je déménage ce qui me permet aussi de penser moins à cette voisine disparue tragiquement…..
Je me sens très fatiguée, je fais une grosse poussée de recto colite hémorragique, j’ai mal tout le bas du dos et des douleurs atroces dans le rectum…..
Je suis hospitalisée…. Le gastro- entérologue m’adresse même à des spécialistes dans différents hôpitaux parisiens…..
Qu’est ce qui a fait déclencher une telle poussée de recto colite hémorragique ????
Je me souviens même d’une question posée par un spécialiste à Paris « Mme …… , c’est très délicat comme question mais avez-vous subi des abus sexuels ??
Je réponds de suite OUI, à l’âge de 6 ans par mon père….. le spécialiste hoche la tête et dit que c’est hélas courant ce genre de poussées inflammatoires dans le cas d’abus sexuel….


Je me remets doucement presque 19 mois après….


En 2006, un article sur le journal annonce qu’un médecin de la région a été arrêté suite à deux plaintes de patientes qui ont été droguées et violées…. Aucun nom ne figurait sur le journal … mais je suis certaine que c’est MON MEDECIN et je revois toutes les images enfouies au plus profond de moi…..
J’en parle à une amie décédée aujourd’hui…. et à une autre amie…. Je leur explique le soir du suicide de ma voisine. ’arrivée du médecin, le trou noir, les images, ces flashs…. Et ces différentes interrogations par la suite jusqu’au moment où le médecin m’avait rassurée à sa façon…..
Le lendemain AM, ma fille me téléphone, elle pleure…. Je lui demande ce qu’il se passe et elle me dit qu’elle a appelé sa « mamie » et que celle-ci lui avait lu l’article du journal concernant l’histoire de ce médecin…..
C’est alors que je m’empresse de demander à ma fille si elle a subi quelque chose par NOTRE MEDECIN… et elle me répond « Non, Maman….pas moi… Mais toi, oui, j’en suis sûre !! le soir où la voisine s’est pendue…. »
Et elle me raconte en détail ce qu’elle a vécu et ressenti ce soir là…. Le médecin lui demandant de rester au salon, qu’il devait me parler… que j’étais en état de choc…
Elle nous a entendu parlés seulement quelques minutes avant qu’il aille chercher son autre mallette de soins… et plus rien…
Elle me dit être venue plusieurs fois derrière la porte de ma chambre, elle n’entendait pas de voix… mais des bruits bizarres… des grincements, des bruits de couette….. que le médecin était resté environ 2 heures au domicile……
Et elle me demande de me souvenir dans quel état j’étais après cette injection…..
Elle me dit, tu as voulu te lever, tu es tombée et Maman, tu étais nue……les draps, la couette étaient en boule sur ton lit , le bas de ton pyjama était dans le fond du lit…..

TOUS LES DETAILS QU’ELLE ME CITAIT FAISAIENT RESSURGIR EN MOI TOUTES CES AFFREUSES IMAGES ET SENSATIONS……


Nous parlions bien toutes les deux du même soir….
Je prends alors conscience que ce médecin, cet homme à qui je faisais confiance, m’a doublement trahie !!!
Ma fille téléphone directement à la Police et donne son témoignage… Moi, je suis convoquée le lendemain et j’explique ce que je peux expliquer ……
J’apprends alors que d’autres victimes portent plainte…. Toutes racontent la même histoire !!!
Nous sommes plusieurs victimes de ce généraliste et le procès vient d’avoir lieu aux Assises…. A l’époque des faits, deux jeunes mineures de 13 et 15 ans subissent cet enfer avec ce médecin !!!
Toujours le même mode opératoire, il profitait de la vulnérabilité de ses patientes et leur injectait du Valium et autres produits divers…. pour abuser d’elles …..
Jusqu’à la fin de mon témoignage au Tribunal, j’ai cru qu’il allait avouer… me dire ce qu’il m’avait fait et pourquoi ???? MAIS RIEN !!!
A la fin de la plaidoirie de son avocat, le président lui demande s’il a des questions …….
Il se lève et dit juste avoir une parole destinée à ma fille pour lui dire de ne pas culpabiliser, et en ajoutant que :
* Si, elle avait ouvert la porte de ma chambre, elle aurait vu le médecin injecter une piqure à sa maman, lui essuyer ses larmes, lui tenir la main…. car elle était terrorisée suite à ce traumatisme…..
Alors que je sanglotais dans cette salle d’audience….en criant c’est faux !!!
Il a ajouté :
Si elle avait ouvert la porte et qu’elle aurait vu un violeur, elle n’aurait rien pu y faire !! ………
Ces dernières paroles, ces derniers mots raisonnent dans ma tête….
Qu’a-t-il voulu dire ? Et pourquoi, juste des mots pour ma fille et moi ?????
J’espère encore et toujours qu’il avouera et m’expliquera ce qu’il m’a fait et pourquoi ???


Cet homme vient de prendre 15 ans de prison ….. pour 9 viols reconnus… et interdiction d’exercer la médecine…. Combien de personnes n’ont pas osé se confier ????


Est-ce que l’emprisonnement lui sera bénéfique ? N’y a-t-il pas obligation de soins ??? Sortira t-il plus tôt pour bonne conduite ?
Recommencera t-il ?
Y aura-t-il encore et encore d’autres victimes ????
Je ne peux pas et ne veux pas y croire !!!
Voilà ma triste histoire…. Ma triste vie !!
Comment refaire confiance ?
Comment se reconstruire après de telles épreuves ????
Merci à vous toutes et tous d’avoir pris le temps de me lire ….
J’ai essayé par ces mots, DE TENTER DE SOULAGER MA GRANDE PEINE !!!
A toutes les victimes d’attouchements, d’abus sexuels ou de viols…


SVP, PARLEZ, CONFIEZ -VOUS !!

Juillet 2010


La suite, le procès a eu lieu 15 ans de réclusion criminelle et après 7 mois, ce violeur est libre !! dossier égaré, nouvel avocat ;... Je n'en peux plus, je ne crois plus en rien.....

Que devons nous espérer, nous toutes les victimes de ce violeur ???

28 janvier 2011

3 commentaires:

adarn a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
isabelle et henk a dit…

dossier dit "perdu", ce n'est pas bon signe ; ce dingue ferait-il partie d'un réseau d'abuseurs placés où il ne faut pas... ENCORE !!???

Aline a dit…

Que dire après avoir lu tant de douleur et d'horreur. Que vous dire à vous qui avez vécu ces abominations... Je ne peux que vous souhaiter tout le courage du monde. Essayer de ne pas penser à ce que fera (je sais que ce n'est pas facile) ou non ce violeur, criminel. Pensez-vous à vous, à votre fille. Vous n'êtes pas obligée de refaire confiance, là maintenant ou même plus tard, personne ne vous le demande , ne vous mettez pas la "pression"... J'espère que la peine de 15 ans sera confirmée, que son mode opératoire lui sera retiré à jamais, puisque la "médecine" a servit à ses crimes . Vous avez tout mon soutien, toutes mes pensées vont vers vous et les autres victimes de cette ordure! Immense courage pour demain . Affectueusement .Aline, victime de viol il y a plus de 24 ans.