samedi 24 mars 2012

Nouveau témoignage d'une des victimes du médecin lorrain condamné en appel à 15 ans de réclusion criminelle pour les viols de 9 femmes dont deux mineures






Après la nouvelle condamnation en appel à la cour d'Assise de Nancy à 15 ans de réclusion criminelle de Capobianco, le médecin lorrain pour le viol de 9 femmes dont deux mineures au moment des faits : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/02/01/15-ans-pour-joel-capobianco

Une pétition de soutien des victimes de viols avait été lancée par une des victimes après la mise en liberté de Capobianco 7 mois après sa première condamnation en janvier 2010grâce à des dysfonctionnements judiciaires, il a pu attendre libre le procès en appel (qui a eu lieu la dernière semaine de janvier 2012) :

La pétition est toujours à signer et à partager !!!!!!


NOUVEAU TÉMOIGNAGE 
D'UNE DES VICTIMES DU MÉDECIN LORRAIN


Victime à l'origine de la pétition et du premier témoignage posté en janvier 2011 sur le blog

J’avais entendu dire qu’un médecin s’était installé à Dommartin les Remiremont qu’il était bien et surtout simple…. Un médecin de campagne…
Je n’aime pas les médecins costume – cravate ….
Ce médecin m’a suivi depuis fin 1990 jusqu’ en janvier 2006.
Je souffre d’une recto colite hémorragique, maladie inflammatoire de l’intestin et du rectum depuis 1985, j’ai un traitement de fond et lorsqu’il y a des poussées, un traitement plus fort est prescrit avec de la cortisone.
Après l’accouchement de ma fille en 1983, j’ai subi plusieurs interventions pour prolapsus rectal, génital, …J’étais suivie par des spécialistes, le Dr Capobianco ne faisait que me prescrire le renouvellement de mon traitement habituel.
Je l’ai consulté aussi pour des bronchites, des allergies, des douleurs chroniques du dos.
Jamais le Dr Capobianco m’a fait de toucher vaginal , ni rectal, j’avais mon gynécologue et mon gastro entérologue.
Comme dans toutes maladies chroniques, j’avais un traitement anti dépresseur ( PROZAC) pour m’aider à supporter la maladie.
J’avais une grande confiance au Dr Capobianco, puisqu’après la mort de mon père, j’ai pu lui confier mon triste passé….. Le viol de mon père lorsque j’avais 6 ans ½..
Il m’a écouté, et a essayé de m’aider à surmonter cette terrible épreuve dont j’avais gardé le silence pendant plus de 27 ans…
.
Jamais Capobianco n’a eu de gestes ou de paroles déplacées avec moi !!!
J’ai élevé seule ma fille Vanessa, je travaillais à mi temps, j’étais fière de pouvoir m’en sortir….


LE 27 JUILLET 2002
Le 27 juillet 2002, je découvre le cadavre de ma  voisine pendue chez elle, l’appartement juste en dessous du mien. Cette dame vivait seule avec sa fille et cette dernière était partie en mission humanitaire en Bolivie.
J’ai dû m’occuper de toutes les démarches en attendant que la famille arrive.
J’ai même été convoquée à la Police car j’avais bougé le tabouret chez ma voisine.
Ensuite il a fallu aller fouiller dans son armoire pour chercher des vêtements pour le funérarium.
Une très grosse journée venait de se passer.
LA VISITE EN URGENCE DE CAPOBIANCO CE JOUR LÀ

Le soir, je rentre à mon domicile où ma fille unique de 19 ans m’attendait, nous vivions seules.
Je prends une douche, je mets un ensemble tunique – pantacourt d’intérieur et je vais m’allonger sur mon lit.
Vanessa, ma fille, vient à mes côtés et je lui raconte tout ce que je venais de vivre… un vrai cauchemar !! Quel état de choc !! 
A un moment, je me mets à trembler et avoir du mal à respirer, Vanessa panique et appelle le médecin.
Celui-ci arrive, Vanessa lui explique rapidement ce qu’il se passe. Il lui demande alors de rester au salon et lui dit « Ta maman est en état de choc, il faut que je lui parle. »
Il arrive dans ma chambre, ferme la porte je pleure et lui raconte la dure journée que je viens de passer…., il me dit : « je vais vous faire une injection pour vous aider à vous détendre », il me pique mais la veine claque….

Il redescend alors dans sa voiture en bas de l’immeuble et revient avec une autre mallette et demande de nouveau à Vanessa de rester au salon.
Il referme la porte de ma chambre, nous continuons à parler un peu puis je le vois casser plusieurs flacons : 6, 7 flacons sur le bureau situé à côté de mon lit…. 
Je lui demande alors ce qu’il va me faire et il me répond « un cocktail !!, vous avez besoin de vous détendre !! ».
Je le vois alors arriver près de mon bras droit et il pique dans la veine….. J’ai senti alors une chaleur et j’ai eu l’impression que je faisais pipi au lit et j’ai sombré comme pour une anesthésie ( je sais de quoi je parle, j’en ai subi plusieurs !!) 
A un moment, je me réveille, je suis gênée par un poids lourd sur moi et je vois Capobianco sur moi… je veux bouger, parler mais je ne peux pas,j’ai l’impression que l’on me tient les mains …. je suis une vraie poupée de chiffon….puis plus rien…. Je sombre à nouveau très vite et plus rien !! 
A un autre moment, je ne peux absolument pas donner de durée…. Je me réveille à nouveau car je sens quelque chose de très mouillé sur mon visage et je replonge dans le sommeil…
J’ai l’impression que la seringue est dans ma veine et qu’IL m’injecte ce poison quand il voit que je me réveille car aux deux réveils, je replonge immédiatement dans ce sommeil …
Plus rien jusqu’au moment où j’ai envie d’aller aux toilettes, ma fille vous dira le laps de temps après le départ du médecin…Moi, je suis incapable de le dire !! 
APRÈS LE DÉPART DE CAPOBIANCO
je veux me lever mais avec beaucoup de difficultés, j’ai la tête qui tourne, mes jambes ne retiennent pas mon corps, je tombe, je me cogne à l’armoire, ma fille arrive en courant.
Je lui raconte n’importe quoi, je lui dis le médecin  m’a embrassé… je me sens sale ….et je lui demande d’aller vite dans la poubelle chercher les ampoules qu’il m’a injectées….. Mais Vanessa me dit que le médecin ne lui a rien donné, elle regarde dans la corbeille sous mon bureau, rien non plus…. Pas de seringue, pas d’ampoule…
Alors que le médecin qui venait de temps en temps me faire du spasfon et de la viscéralgine pour les douleurs et spasmes provoqués par la RCH, nous demandait le coton, l’alcool et surtout IL laissait tout le matériel sur mon chevet.( les ampoules, la seringue, le coton…)
Jamais , je n’ai sombré comme ce 27 juillet 2002.
Je demande à Vanessa si le médecin lui a demandé un gant de toilette ou une serviette mouillée, elle me dit que NON !!! La sensation ressentie n’était pas quelque chose d’humide mais de très mouillé , ça m’a réveillé !!!
Elle me dit juste que le médecin lui a dit que j’allais dormir jusqu’au lendemain midi voire jusqu’au soir. 
Ma fille m’a soutenu jusqu’aux toilettes, je n’avais plus de pantacourt et la tunique était toute déboutonnée, ma poitrine était à l’air !!! 
Je retourne au lit complètement droguée. Ma fille laisse la porte des chambres ouverte et me dit de l’appeler si j’ai besoin de quelque chose.
Le lendemain, je sortais de cet état second.
Je sentais qu’il s’était passé quelque chose mais je ne disais rien.. Je ne voulais plus penser à ces deux réveils et ces drôles de sensations….et je n’en ai jamais reparlé avec ma fille.
Nous préparions son départ pour Marseille…. Nous sommes parties le mardi matin très tôt.

3 semaines après, je vais en consultation chez ce médecin pour le renouvellement de mon traitement habituel et celui-ci me demande comment je vis le suicide de ma voisine, je lui réponds que nous sommes parties à Marseille et que je n’étais pas là lorsque sa fille a déménagé l’appartement de sa maman….
ET LA, c’est moi qui lui pose des questions….
Je lui demande ce qu’il m’a fait comme injections car nous n’avions rien retrouvé dans l’appartement alors que les autres fois où il venait me faire du spafon ou viscéralgine pour mes poussées de recto colite , je retrouvais tout sur mon chevet…
Il me répond qu’il a dû remettre tout le matériel dans sa mallette, qu’il était très ému de voir dans cet état de choc…
Timidement, avec beaucoup de pudeur, je commence à lui parler des flashs, ces deux réveils…. Ces drôles de sensations…. Il me prend la main et me dit « Mme R….., ne vous inquiétez pas, c’est le MELANGE des médicaments et c’est l’histoire de votre père qui remonte ….. !!
Les flashs que je décris lui font penser au viol de mon père, oui, c’est vrai, je n’ai pas vu d’éléphants roses… par contre, ce n’est pas mon père que j’ai vu, mais bien LUI !!! 
Alors JE LE CROIS !! Mais oui, comment pouvais je penser que mon médecin à qui je faisais entière confiance aurait pu me faire du mal… c’était impossible… alors je pleure, je me confonds en excuses….Il m’a tellement bien rassurée que je le crois sur parole et nous n’avons jamais reparlé de cette histoire, c’est pourquoi je continue à le consulter régulièrement…

Dès l’automne 2002, je fais une grosse poussée de recto colite hémorragique, je suis hospitalisée, le gastro entérologue m’envoie même sur Paris passer des examens et voir des spécialistes…. J’avais des douleurs dans le rectum et dans le bas du dos…. 
Il y a même un médecin parisien qui me pose une question délicate… Madame, avez-vous subi des abus sexuels ?  je lui parle alors  de mon père …..Il me dit que cela arrive fréquemment des poussées aigües chez des personnes ayant subi des abus sexuels …..
J’ai été en arrêt de travail 19 mois pour cette crise de RCH, d’ailleurs une demande à 100% a été demandée à la Sécurité Sociale en décembre 2002 par Capobianco.
Je me remets doucement de cette crise et je reprends mon travail….à mi temps.


L'ARTICLE DE JOURNAL EN 2006

En 2006, un collègue de travail arrive et nous dit que sur le journal il y a un article . 
Un médecin aux alentours de Remiremont droguerait ses patientes et abuserait d’elles….
Je cours aux toilettes, je vomis, j’ai une diarrhée…. Je revois tous ces flashs, tous ces réveils pourtant enfouis au plus profond de moi….. Il n’y avait pas de nom mais j’étais persuadée que c’était Capobianco…..
Le soir en sortant du travail, je passe chez une amie gravement malade qui était conciliatrice de justice à la mairie de Remiremont et qui travaillait à la DDTE. Je lui raconte tout ce que je vous raconte aujourd’hui.. Hélas elle est décédée.
Le lendemain, samedi vers 14 h, ma fille me téléphone en larmes de Marseille, je lui demande ce qu’il lui arrive et elle me dit qu’elle a eu sa mamie au téléphone le vendredi soir et que celle-ci comme d’habitude lui racontait les potins des journaux… et lui parle de l’article de ce médecin….. 

Vanessa n’a pu m’appeler plus tôt, elle avait des tas de souvenirs qui lui revenaient et elle me parle de Capobianco… je m’empresse de lui dire qu’il n’y a aucun nom sur le journal et qu’il y a des autres médecins aux alentours de Remiremont et voilà qu’elle me raconte le soir où la voisine s’est pendue…. Nous parlions toutes les deux du même soir….. 

Elle me donne des détails que je ne connaissais pas… 
LE RÉCIT DE VANESSA, LA FILLE DE LA VICTIME 
Elle me dit qu’Il est resté plus de 2 h dans ma chambre, qu’à deux fois, il lui a dit de rester au salon, qu’il fallait qu’il me parle, que j’étais en état de choc…. Et elle me demande de me souvenir dans quel état j’étais quand je me suis réveillée… la tunique complètement déboutonnée et le pantacourt enlevé….Ma fille n’avait pas l’habitude de me voir ainsi….
Je me souvenais de certaines choses….
Elle me dit tu racontais n’importe quoi, que le docteur t’avait embrassé, que tu te sentais sale, que tu n’avais pas pris ta douche alors que je l’avais prise à mon retour….. Qu’elle n’avait jamais trouvé les ampoules, ni la seringue….. !! 
Et elle m’avoue être venue plusieurs fois derrière la porte, elle nous a entendu parlé au début avant qu’il aille chercher son autre mallette dans la voiture mais après plus rien… elle est revenue derrière la porte et entendait des bruits de froissements de draps, de couette ( j’avais un boutis sur mon lit) et des grincements…. 
Je lui redemande pour le gant ou la serviette mouillé mais elle me confirme que NON, IL ne lui a rien demandé que rester au salon…. 
Elle me dit qu’elle n’a jamais osé ouvrir la porte car c’était le médecin qui était là, ce n’était pas n’importe qui !!!! 
Ma pauvre fille pleure car elle culpabilise de ne pas ouvert la porte, elle me demande pardon !!
Je lui dis que ce n’est pas à une fille de protéger sa mère mais elle savait combien je l’avais protégé MOI afin qu’elle ne subisse pas mon calvaire….Je n’ai jamais vécu en couple !!


Vanessa me dit alors qu’elle va téléphoner à la Police, j’essaie de lui dire d’attendre, qu’il n’y a pas de nom… mais elle a besoin de raconter les faits du 27 juillet 2002, ce qu’elle a vécu ce soir là….
Elle prend contact avec la Gendarmerie de Remiremont qui la renvoie vers le Commissariat… une personne l’écoute et lui demande mes coordonnées… 
Dès le lundi matin à 9 h, je reçois un appel de la Police qui me demande de venir rapidement au Commissariat….
Je suis reçue par le Capitaine Henry, ce n’est pas évident de se confier à un homme, de parler de ces actes là….. Je lui confie ce que je peux …. 
Nous parlions bien toutes les deux, ma fille et moi, du même soir…. Et non un autre soir !!! 
Il me dit qu’il y a plusieurs victimes qui racontent la même chose, le même mode opératoire !!!


LA CONFRONTATION
Je demande une confrontation avec Capobianco mais celle-ci ne sera acceptée que plusieurs mois après mon témoignage…devant la Juge d’Instruction au Tribunal d’Epinal.
Capobianco est présent avec son avocat, moi, j’arrive seule….
Il me dit qu’Il est surpris de me voir dans cette pièce car il avait justement penser me demander une attestation pour confirmer qu’il était bon médecin….
Je lui réponds alors que jamais je n’avais eu à me plaindre des soins mais que je veux savoir ce qu’il m’a fait le 27 juillet 2002…. Et je décris de nouveau les faits… Lorsque je parle du premier réveil avec un poids lourd sur moi, il répond qu’il était à côté de moi et que c’était le stéthoscope….Mais je voulais bouger, parler, je ne pouvais pas, j’étais une poupée de chiffon !! 
Je lui parle du second réveil avec ce mouillé sur le visage, il me répond qu’IL essuyait mes larmes….
Je ne pleurais plus lorsqu’Il m’a injecté son poison !!! 
Si j’avais sangloté , ma fille aurait entendu derrière la porte….
Je lui rappelle comme il avait su me rassurer à sa façon…. Il m’avait convaincu que c’était le mélange des médicaments et l’histoire du viol de mon père….. et moi comme une imbécile, je l’ai cru !!
J’aurais pu voir des éléphants roses…. Non, pour lui c’était le viol de mon père mais ce n’est pas mon père que je vois c’est bien Capobianco….
Je voudrais dire que jamais à la confrontation, ni à la Cour d’Assises il a nié que je lui avais parlé des ses flashs et que je lui avais posé des questions….. 3 semaines après le suicide de ma voisine en 2002.
Et lorsque je lui parle que ma tunique était complètement déboutonnée, que j’avais la poitrine à l’air et que je n’avais plus mon pantacourt…. Il n’a pas su me donner de réponse !!! 
Oui, j’ai continué à consulter Capobianco…. jusqu’à janvier 2006…. Oui, je le reconnais !! 
Le père qui était censé me protéger m’a fait du mal, le médecin à qui j’ai confié mon triste passé et qui est là pour protéger ses patients, je lui faisais confiance mais il  m’a doublement trahie !!! 
Profiter de ce soir si tragique, de mon état de choc et utiliser l’histoire de mon père pour me faire du mal !! Mais c’est INCROYABLE  !!! 
Voilà ce que je ressens aujourd’hui.


LA COURS D'ASSISE EN JUIN 2010
Je suis arrivée à la Cour d’Assises en juin 2010, sans avocat, en tant que témoin, pour MOI, j’étais dans la négation complète…. J’espérais encore qu’il allait avouer !! 
Après le témoignage de ma fille (que je n’ai pas entendu, puisque j’étais dans la salle des témoins !!) et mon témoignage, beaucoup de personnes sont venues nous soutenir et m’ont dit de me porter partie civile…..
J’avais longtemps hésité mais je prenais conscience des faits graves et surtout du nombre de victimes…..Je n’étais la seule à raconter les mêmes faits !!! 
NON JE N’ETAIS PAS FOLLE !!

J’ai dû trouver une avocate en toute urgence le lendemain et qui a annoncé que je me portais partie civile. Je suis donc restée dans cette salle d’audience et j’ai entendu le témoignage de deux autres victimes… Témoignages poignants…. en les entendant, j’avais l’impression qu’elle racontait mon histoire….. je revivais ce 27 juillet 2002….
A la fin de la plaidoirie aux Assises, le Président demande à Capobianco s’il a quelque chose à dire …
Il prend alors la parole pour dire : 
Oui, j’ai une pensée pour une victime et plus particulièrement pour sa fille Vanessa, je voudrais lui dire de ne pas culpabiliser… 
- « Si elle avait ouvert la porte, elle m’aurait vu soigner sa maman qui était en état de choc, je lui essuyé ses larmes  »….
Je pleurais, j’ai dit : « c’est faux ! » … 
Et alors il a ajouté : « si elle avait ouvert la porte et qu’elle ait vu le violeur, elle n’aurait rien pu y faire !!! Alors que Vanessa ne culpabilise pas !!
Il y a eu un grand blanc dans cette Cour d’Assises…. Mon avocate est venue me dire : 
« prenez ces propos comme des aveux….. »
Alors aujourd’hui, qu’IL ose me dire ce qu’IL m’a fait et POURQUOI ??? 
Et qu’il m’explique certains points qui restent sans réponse….et qui me torturent chaque jour.
Je voudrais signaler aussi qu’à la cour d’Assises en juin 2010, je demandais 1 euro symbolique  de dommages  et le remboursement des frais d’avocat s’élevant à 3000 Euros !!! 
Oui , j’avais du mal à faire confiance… j’ai réussi à confier à ce médecin à qui je pensais avoir confiance, mon triste passé mais à présent, je ne fais plus confiance à personne et cela empire de jour en jour….
A qui faire confiance ?? 
Il a détruit le reste de ma vie, il a manipulé ma fille qui culpabilise encore et toujours .
Elle est maman d’une petite fille de 6 ans ½ . 
Aujourd’hui, ma fille ne va jamais chez un médecin seule, elle se fait toujours accompagner tout comme moi d’ailleurs !!! 
Je ne supporte plus d’être seule avec un homme même des amis, des collègues de travail. 
Je refuse tout examen médical, je refuse que l’on touche mon corps…
Voilà ma vie aujourd’hui !!! 
***************************************************************************
Ci-dessous la suite de mon témoignage :


2012 LE PROCÈS EN APPEL AUX ASSISES
Septembre 2011, la date du procès en Appel est fixée, hélas 8 jours avant, les parties civiles apprennent le report de ce dernier car l’avocat de Capobianco est retenu pour un autre procès à Paris…. Un avocat, bâtonnier de Dijon est nommé mais celui-ci refuse la date car IL ne connait pas le dossier….
CAPOBIANCO A D’AILLEURS CHANGE SOUVENT D’AVOCAT
LE PROCES EN APPEL SE DEROULERA DONC A NANCY  DU 23 JANVIER AU 31 JANVIER 2012.
Quelle difficile épreuve pour NOUS TOUTES, LES VICTIMES ET NOTRE ENTOURAGE !!! 
Et de nouveau à ce procès, des experts psychiatres décrivent la personnalité de Capobianco, c’est un HOMME PERVERS, NARCISSIQUE, qui aime voir sans être vu ….qui utilise le VALIUM en quantité exorbitante et surtout qui met la vie des patientes en danger puisque le VALIUM par voie INTRAVEINEUSE nécessite un matériel de réanimation…..qu’il n’avait pas à son cabinet et encore bien moins au domicile des patientes… 
Au début du procès, les membres de la Cour reviendront sur les premiers faits connus dans le passé de  Capobianco….( juste un résumé !) 
En 1988, alors qu’IL était en vacances à PONT l’ABBE dans le FINISTERE, IL rencontre une jeune fille sur la plage, IL va dans sa voiture chercher une CLE… se dirige vers la jeune fille, la frappe violemment… Il lui enlève sa jupe et sa culotte…. MAIS LE REGARD TERRORISE de cette jeune femme lui fait peur et il STOPPERA SON ACTE DE VIOLENCE….
La jeune fille qui n’a pas perdu connaissance a le temps de relever le N° d’immatriculation du véhicule et CAPOBIANCO sera retrouvé par la Gendarmerie au Centre de Vacances où il séjourne avec son épouse et ses deux enfants….
Comme à la Cour d’Assises, on reparle de « cet épisode de BRETAGNE » …
LES TÉMOIGNAGES DES VICTIMES
Puis à la barre, toutes les victimes raconteront à leur tour, LEUR CALVAIRE VECU AVEC LEUR MEDECIN TRAITANT !!
Certaines pour des séances soit disant d’hypnose, d’autres pour de la petite chirurgie… un abcès, un ongle incarné… une grippe, une crise de spasmophilie, un état de choc ….

TOUTES, SANS SE CONNAITRE, NOUS RACONTONS LE MEME MODE OPERATOIRE…..

L INJECTION DE VALIUM OU TRANXENE .. ON SOMBRE DANS UN SOMMEIL IMMEDIAT….. MAIS NOUS AVONS DES REVEILS…. ET CHACUNE EXPRIMERA CE QU’ELLE A VU, ENTENDU, SENTI…..MAIS TOUS CES REVEILS ONT UN POINT COMMUN «  DES IMAGES A CARACTERE SEXUEL » 
Chaque victime, en écoutant le récit des autres victimes croit que c’est sa propre histoire !!! 
Les témoignages sont poignants, effarants….

LE TÉMOIGNAGE DE VANESSA


Je reviens bien entendu à mon propre témoignage.
Ma fille Vanessa témoigne en visioconférence depuis le Tribunal de La Rochelle le mercredi matin dés 9 heures… Nous la voyons sur cet écran, très émue mais toujours avec la même fermeté dans ses propos…
Le matin même, elle a entendu sur Internet , un interview d’un avocat de Capobianco sur une radio vosgienne qui termine en disant que ;
«  Dans cette histoire, TOUTES CES FEMMES MENTENT ET IL NE S’EST RIEN PASSE …. Ou alors ELLES AIMAIENT CA !! … »

Vanessa s’adresse alors au Président et à tous les membres de la Cour pour exprimer sa stupéfaction  quant aux propos de cet avocat…. 
Puis elle demande à parler à CAPOBIANCO…. et là sur un ton ferme, elle revient sur les derniers mots de Capobianco à la fin de l’audience à la Cour d’Assises d’ Epinal en juin 2010…( à lire au premier témoignage !!) 
.Elle lui dit qu’elle était en face de lui quand elle a témoigné, qu’il n’a eu aucune question à lui poser et qu’il a profité qu’elle soit repartie pour prononcer ses dernières paroles et demande des explications…
Il balbutie…. Lui dit qu’il l’a vu dans un tel état de culpabilité, qu’il a essayé de la rassurer…. Que ces paroles étaient maladroites….. !! Enfin, bref !! IL pensait déculpabiliser VANESSA….mais il CONTINUE  à la faire souffrir !!
Vanessa continue alors à lui demander pourquoi IL lui a refusé l’accès à ma chambre ce 27 juillet 2002….alors que d’autres fois, lorsqu’IL venait me faire des injections de SPASFON ou VISCERALGINE, elle restait sur mon lit à mes côtés….
Capobianco lui répond alors qu’elle avait 19 ans et qu’il y a une certaine confidentialité entre une mère, sa fille et le médecin…..
Vanessa hausse le ton et lui envoie en pleine figure  «  Ah bon, expliquez moi alors pourquoi il y a eu ce soir là une certaine confidentialité alors que de nombreuses fois, je suis restée aux côtés de ma mère , que ce soit pour des consultations à votre cabinet médical ou au domicile ???  ……..mais aucune réponse de Capobianco !!! 
Elle terminera alors son témoignage en réaffirmant TOUT ce qu’elle a dit depuis  son appel à la Gendarmerie en 2006, son témoignage recueilli à Marseille par un inspecteur de la Police Judiciaire ( lieu où elle vivait en 2006) et son témoignage à la Cour d’Assise d’Epinal en juin 2010… RIEN NE CHANGE DANS SES DIFFERENTS TEMOIGNAGES !!! 

MON TÉMOIGNAGE


Pour moi, je témoigne le vendredi soir, à plus de 20 heures…. Il faut faire vite, il y a encore 2 ou 3 victimes à entendre après moi !!! 
Comme à la barre à la Cour d’Assises d’Epinal, je dis et répète alors les MEMES MOTS !!! 
Personne ne m’interrompt !!! 
Le Président, l’Avocat Général n’ont aucune question à me poser…
Un des avocats de Capobianco a une question : 
Mme R….., vous nous dîtes très honnêtement que vous avez eu l’impression d’uriner lorsque le docteur vous a fait cette injection !!!!
Je réponds OUI…. Et explique de nouveau que c’est CAPOBIANCO, lui-même, 3 semaines après les faits lorsque je lui raconte les réveils, les images, les sensations, le ressenti….de ce pipi au lit qui me rassure en m’affirmant qu’IL a dû ajouter une dose de Calcibronate et que cette sensation est normale avec ce médicament… Cela provoque une chaleur parcourant tout le corps et peut donner cette sensation d’uriner ….. 
Je n’invente RIEN, c’est CAPOBIANCO,  le médecin qui me l’a dit en 2002…. 
L’avocat me demande alors si j’ai retrouvé mon lit mouillé…
Non, j’ai eu cette impression et je le confirme !!!
Et c’est alors que l’avocat ironiquement me dit …. 
« Mme R…., vous avez eu l’impression d’uriner, peut être avez-vous eu aussi l’impression de ce poids sur vous et cette sensation de mouillé sur votre visage !!!!! » 
NON, NON, je sais ce que je dis, ce que je ressens… JE SUIS REVEILLEE PAR CE POIDS SUR MOI, JE VOIS CAPOBIANCO SUR MOI ? JE NE PEUX PAS CRIER,
JE NE PEUX PAS BOUGER, JE LE REPETE, JE SUIS COMME UNE POUPEE DE CHIFFON !!! 
ET LE SECOND REVEIL, JE SENS QUELQUE CHOSE DE TRES MOUILLE SUR MON VISAGE COMME SI ON M’AVAIT DEPOSE UNE SERVIETTE TREMPEE SUR LA FIGURE !!! 
A la confrontation, j’avais déjà dit ces mots et Capobianco avait alors parlé du stéthoscope….
Un avocat de la Partie Civile lui demande alors le poids environ d’un stéthoscope et son propre poids et taille….et lui dit que je suis réveillée par UN POIDS SUR MOI , JE SUIS GENEE PAR CE POIDS LOURD SUR MOI ET JE VOIS CAPOBIANCO SUR MOI !!!!   Rien à voir avec le poids d’un stéthoscope !!!!!   ETRANGE NON ???? 

Aucune conclusion de Capobianco concernant ce premier réveil…
Seconde question de son avocat : 
Mme R…., pensez vous que mon client si méticuleux vous aurait violé et n’aurait pas pris le temps de vous rhabiller 

Alors là, je me tourne vers les avocats de Capobianco et je leur dis de lui demander à LUI d’expliquer pourquoi je me retrouve nue après sa visite ?? 
J’étais vêtue lorsqu’IL est arrivé !!! 
Aucune réponse de Capobianco, ni de ses avocats….
Et alors comme toutes les victimes, nous avons 
  • TOUTES LES MEMES HALLUCINATIONS A CARACTERE SEXUEL
  • NOUS SOMBRONS TOUTES IMMEDIATEMENT DANS UN SOMMEIL ET NOUS NOUS RETROUVONS TOUTES NUES OU DENUDEES ….
  • POUR CERTAINES VICTIMES, DES PROCHES ( Mari, mère, fille) SONT DERRIERE UNE PORTE OU DANS LA SALLE D’ATTENTE ET ENTENDENT DES BRUITS BIZARRES …
Et la dernière  questions des avocats, comme à la plupart des victimes :
Vous dîtes avoir été violée et vous retournez voir le médecin jusqu’à son arrestation en janvier 2006….
Hé bien oui, je reconnais avoir revu ce médecin jusqu’en décembre 2005.

Je rappelle que trois semaines après les faits, j’avais posé des questions à Capobianco, c’est alors qu’IL avait pris ma main en m’affirmant que C’ETAIT L’HISTOIRE DU VIOL DE MON PERE QUI REMONTAIT A LA SURFACE ET LE MELANGE DES MEDICAMENTS…….
COMMENT DOUTER DE SON MEDECIN…. VOUS VOUS DITES  « MAIS C’EST IMPOSSIBLE …INCONCEVABLE….. COMMENT NOTRE MEDECIN PEUT – IL MENTIR ?? 
IL s’est donc servi des confidences sur mon triste passé….Il confirme comme aux autres victimes que le Valium donne des hallucinations… 

Il s’agit bien de réveils !! 
Dans mon cas, IL va même jusqu’à dire qu’il n’avait jamais vu une patiente en état de choc comme le mien….alors qu’IL est médecin Sapeur Pompier, il est appelé souvent sur des accidents de la route où là, IL trouve des personnes choquées, multi traumatisées, mourantes…..ou des corps d’enfants sans vie….

Oui, j’ai CRU Capobianco car c’était un médecin, MON MEDECIN DEPUIS DE NOMBREUSES ANNEES,  et comment ne pas faire confiance à son médecin traitant…. LUI qui doit protéger ses patients et patientes…
Comment voulez vous ne pas le croire d’autant  que plus JAMAIS il ne reparlera de ce soir du 27 juillet 2002 ??? 

Capobianco et ses avocats demandent des PREUVES MATERIELLES
Comment voulez vous que des patientes droguées avec des doses de Valium très élevées apportent des preuves…. ??? 
Nous sombrons dans un sommeil et avons TOUTES LES MEMES « IMAGES » 
TOUJOURS CAPOBIANCO ET DES SCENES  SEXUELLES !!! 
AUCUN HOMME NE VIENT TEMOIGNER AVOIR RECU UNE INJECTION DE VALIUM ET AVOIR EU CES REVEILS ET VU CES SCENES !!  
POURQUOI ??? 
IL N’Y A QUE DES PLAINTES DE FEMMES….. COMME PAR HASARD TOUTES DES PATIENTES DE CAPOBIANCO ET NON D’UN AUTRE MEDECIN !!! 
MAIS AUSSI DES TEMOIGNAGES D’EX COMPAGNES DE CAPOBIANCO QUI RACONTENT SES TRAITS DE PERSONNALITES, SES ETRANGES COMPORTEMENTS ENVERS ELLES !!! 
DEUX FEMMES (EX COMPAGNES) SONT VENUES TEMOIGNER A LA BARRE !! 
UNE, RACONTE L’ETRANGE COMPORTEMENT DE SON AMANT JOEL CAPOBIANCO…..
UNE INJECTION RECU AUSSI LORS D’UN MALAISE ……ET CONFIE UN MOMENT BIZARRE  QUI S’EST DEROULE A PARIS…. ELLE S’EST ENDORMIE UNE SOIREE ET NUIT ENTIERE ET NE SE SOUVIENT DE RIEN !!!  
LA SECONDE PARLE D’UN  VIOL  DANS UN HOTEL NANCEEN, ELLE NE RECONNAISSAIT PAS L’HOMME QU’ELLE AIMAIT !!! 
CET HOMME SAIT MANIPULER…. IL SAIT VOUS PARLER POUR VOUS DONNER ENTIERE CONFIANCE !! 
POUR MOI, IL M’A DOUBLEMENT TRAHIE !! 
OUI, JE CONFIRME QUE CAPOBIANCO M’A VIOLE LE SOIR DU 27 JUILLET 2002….
J’AI ETE SA PROIE CE SOIR LA !!! 
CET HOMME A DES PULSIONS QU’IL N’ARRIVE PAS A CONTROLER !! 
IL A BESOIN DE SOINS CAR IL RECOMMENCERA !! 
PEUT ETRE UN JOUR,  AVOUERA  T –IL ?? 
COMMENT VIVRE EN AYANT FAIT AUTANT DE MAL ?? 
IL SAIT CE QU’IL A FAIT….. LUI  SEUL CONNAIT LE NOMBRE DE VICTIMES….
CERTAINES PATIENTES N’OSENT PAS PARLER A LA JUSTICE MAIS SE SONT CONFIEES A DES PROCHES, A DES INFIRMIERES …. 
POUR D’AUTRES LES FAITS SONT PRESCRITS CAR CELA REMONTE A PLUS DE 10 ANS…
POUR D’AUTRES, ELLES N’ONT PAS ASSEZ DE SOUVENIRS ET RESTENT DANS LE DOUTE !!
EXPLIQUEZ NOUS POURQUOI TOUTES CES PATIENTES SOUFFRENT DE TRAUMATISMES (POST VIOLS), TOUTES SE SENTENT SALIES, SOUILLEES… ET ONT DES PROBLEMES DANS LEUR VIE PERSONNELLE, SENTIMENTALE ET SEXUELLE ??? 
ALLONS- NOUS VERS UNE JUSTICE QUI NE PUNIRA PAS LES VIOLS SOUS DROGUES PAR MANQUE DE PREUVES MATERIELLES ??? 



Voilà, je tenais à écrire ce que je viens de vivre, de subir à la Cour d’Appel de Nancy fin janvier 2012.
Je dis et je le répète haut et fort, Capobianco a « bouzillé »  ma vie !!

 A CE JOUR,  CAPOBIANCO FAIT APPEL EN CASSATION !!!!

30 commentaires:

Duval Cosette a dit…

Bonjour,

Je suis victime d’une arnaque bancaire 7445,00 EUR et j’ai été remboursé puis dédommagé grâce au relation de mon mari.

E- mail : lesidanier@francemel.fr / lesidanier@outlook.fr

Je suis sans profession actuellement (Mère au foyer) un monsieur a pris contact via ABRITEL avec moi pour louer mon appartement en corse courant janvier 2016. Il m’a dit travailler sur un bateau et je lui ai envoyé son contrat de location par mail avec ces infos : NOM: Daniel ESHUNKWU & Pamela ESHUNKWU ADRESSE: 66th, AVENUE AGOSTINO NETO ROAD, AIRPORT RESIDENTIAL AREA, ACCRA, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE: +233 (382) 59 7932.Puis il m’a expliqué qu’il avait loué une maison et annulé sa réservation. Il me fera donc parvenir un chèque de banque de son ancien propriétaire et je devais reverser la différence par virement. Le chèque de banque a été crédite sur mon compte et j’ai payé par virement la différence. Le fraudeur n’est pas venu à la date prévue ce qui m’a alerté. Mais trop tard, le chèque de banque était un faux et a été redébiter et mon virement validé. J’ai eu le fraudeur au tél 1 fois : Il avait un accent ghanéen (Je dirais type Sénoufo), homme entre 30-40 ans. J’ai déposé une plainte à la gendarmerie et la police mais sans succès. J’ai également demandé réparation auprès de ma banque en invoquant le défaut de responsabilité : « Il appartient à la banque, responsable contractuellement de la tenue des comptes de ses clients, de s’assurer de la régularité des transactions et des titres de paiement avant d’effectuer ses opérations ; en outre si le principe de non-ingérence reconnu au banquier lui interdit de rechercher les raisons des opérations effectuées par ses clients, ce principe n’exclut pas son devoir de vigilance ; […] mais la banque s’est désengager puisque j’étais moi-même l’émettrice. J'ai donc informer finalement mon mari de la situation qui a pris contact avec un de ses ami de l’immigration ghanéenne relation tissé lors de ses voyages il y a bientôt 3 ans à qui il a tout expliqué et envoyer toutes les informations complètes ainsi que les différents échanges de mail afin que ce dernier soit arrêter et poursuivit par la justice. Après deux mois d’attente et de cavale environ ce dernier a été arrêté et nous avions été remboursés en plus d’un dédommagement. Si vous êtes victime d'arnaque comme moi ou d'une arnaque par internet, une arnaque par webcam, une arnaque de prêt entre particulier ou encore toute autre arnaque et que vous préférez gardez le silence et souffrir en cachette pour éviter la honte dans votre famille vous faites comme de rien n’était et pourtant vous souffrez dans votre âme et conscience adressez-vous à lui et confiez-vous , il vous aidera à mettre la main sur votre escroc et vous aidera dans les procédures pour récupérer votre argent perdu en plus d'un dédommagement.

E- mail : lesidanier@francemel.fr / lesidanier@outlook.fr

Cordialement Cosette …

office centrale de lutte contre la cybercriminalite a dit…

AVIS IMPORTANT AUX VICTIMES D’ARNAQUE SUR INTERNET

E-mail : officecentralelcc@gmail.com / oclcc@francemel.fr

Chers internautes au regard des nombreuses plaintes que nous enregistrons au niveau de nos différentes cellules , un vaste compagne d’arrestation des escrocs du net est lancé par l’OFFICE CENTRALE DE LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE (OCLCC) en collaboration directe avec Interpol afin de permettre au paisible population du monde entier de passer les fêtes de fin d’année sans être abattu financièrement et psychologiquement. En effet L’internet est un outil de communication et non un instrument d’escroquerie, alors quel que soit la nature d’arnaque dont vous aviez été victime, veillez contacter les services spécialisés de l’OCLCC afin qu’ils vous aident à mettre la main sur vos escrocs et confier votre dossier à la justice afin que vous soyez remboursés.

E-mail : officecentralelcc@gmail.com / oclcc@francemel.fr

Cordialement à vous

MAZURET Gemma a dit…

VICTIME D’ARNAQUE !!!

E-mails : contactofficeinterpol@gmail.com / celluledebase@europamel.net

Je suis Gemma et je viens faire part de ce message pour vous dire que je me suis fait arnaquer par un homme et une ami m’a aider. Je vous explique mon histoire. En effet j'ai fais la connaissance de cet homme sur un site de rencontre et nous avons sympathisé plusieurs semaines avant qu'il ne me dise qu'il doit effectuer un voyage en Afrique dans le soucis de son travail et une fois sur place ces problèmes et moi éprise de lui je lui faisais parvenir tout le temps de l'argent constamment jusqu'à un jour ou une copine a moi m'a fait savoir qu'elle avait elle aussi été victime de ce genre de chose. Elle m'a tout de suite mise en contact avec un agent de police de lutte contre la cybercriminalité et en suivant les instructions du fonctionnaire de police cet escroc a été arrêter ensuite j'ai récupérer tout mon argent, si vous avez été victime d'une arnaque de ce genre contacter le il saura quoi faire pour vous aidez.

E-mails: contactofficeinterpol@gmail.com / celluledebase@europamel.net

Cordialement Mazuret.

simonet suzette a dit…

Salut,

Je me nomme Suzette SIMONET, citoyenne française vivant à Nantes, j’ai été victime d’arnaque au sentiment sur un site de rencontre, mais pour avoir participé à une pétition de plainte des victimes d’arnaque sur internet proposée par la Police Française et adresser aux autorités compétentes de l’OCLCC(Office Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité), qui a pu mettre la main sur les escrocs, j’ai été remboursé et dédommagé. Alors pourquoi ne pas faire bénéficier de cette aide précieuse aux victimes du monde entier ? Si vous êtes victime d’une arnaque sur internet, arnaque au sentiment, arnaque bancaire ou toute autre forme d’arnaque contactée là, elle saura vous aider à mettre la main sur votre escroc et engager la procédure de remboursement.

E-mail : oclcc@outlook.fr/oclcc@netcourrier.com

Cordialement Suzette SIMONET

yvette chartier a dit…

Salut à toutes et à tous

J’ai été victime d’une arnaque et une personne m’a aidée et j’ai été remboursée

E-mail : interpol.division.oclcc@gmail.com / interpol.division.oclcc@outlook.fr

Je me nomme Yvette CHARTIER, Je suis Française, j’habite à LYON Rue Sainte-Catherine et je me suis fait arnaquer par une personne que j'ai rencontrée en France lors d’un dîner. En effet je suis fille unique d’une famille jadis très heureuse. Après la mort de mes parents dans un accident de circulation, j’ai donc bénéficié des actions que mon papa avait dans certaines entreprises Française et Canadienne. Le 26 Mars 2016 lors d’un dîner dans le Restaurant Neuvième Art de Lyon Rhône, j’ai fait la connaissance d’un certain Mr Dallas K. Hillman, célibataire très mignon, élégant et romantique. Il m’avait dit qu’il était Franco-ivoirien et faisait le commerce des objets d’arts. Je vous avoue que ce Monsieur m’a séduit et très rapidement je suis tombée amoureuse. Il m’informa ce soir-là que le lendemain qu’il allait effectuer un voyage en Afrique pour la collection des objets d’arts et qu’il devrait rentrer en France après deux semaines. C’est comme ça que nous avions gardé contact. Tous les soirs il m’appelait et nous discutions souvent sur Skype. C’est un Monsieur qui a gagné ma confiance en moins d’une semaine, en qui je rêvais construire ma vie de couple. Un soir après notre conversation au téléphone, il me rappela vers trois heure de matin et me faisait comprendre qu’il a été victime d’un cambriolage dans son appartement et qu’il n’avait plus d’argent et que les cambrioleurs ont tous emporté, même sa carte bancaire et me demanda de lui venir en aide et qu’à son retour en France qu’il rembourserait. Aveuglé par l’amour que j’éprouvais pour lui, j’ai commencé par lui envoyé de l’argent par Western Union. Il m’a pris au total 67800 euros avant que je ne me rends compte que c’était un imposteur, escroc qui créait des histoires pour me soutirer de l’argent. En réalité ce Monsieur était ivoirien et appartenait à un réseau d’escrocs de haut niveau qui opère en Europe. Leur mode d’action consiste à gagner la confiance des honnêtes citoyens. Après cette étape il confit les coordonnées des victimes à un autre réseau basé en Afrique qui rentre en contact avec les victimes pour se faire passer comme étant la vraie personne et qui arrive à vous soutirer de l’argent. C'est ainsi que je suis rentée en contact avec l’Interpol de France pour déposer une plainte. Ses derniers ont rapidement pris contact avec leurs homologues de l’Afrique notamment l’Inspecteur Général DIDIER BUCCHO qui coordonne les activités de l’Interpol depuis L’Afrique. Grace aux différents mails que j’ai échangés avec eux, contact téléphonique et les bordereaux de transfert de fonds, ce réseau d’escrocs a été démantelé et j’ai été remboursée. C’était comme si je venais de renaître. Je sais que des milliers de personnes se font arnaquer tous les jours. Alors si vous êtes victime d’une arnaque sur internet, arnaque au sentiment, arnaque bancaire ou toute autre forme d’arnaque contactez les éléments de l’Interpol (Office Centrale de Lutte Contre la cybercriminalité), ils sauront vous aider à mettre la main sur votre escroc et engager la procédure de remboursement.

E-mail : interpol.division.oclcc@gmail.com / interpol.division.oclcc@outlook.fr

Cordialement Yvette CHARTIER

office centrale de lutte contre la cybercriminalite a dit…

AVIS IMPORTANT AUX VICTIMES D’ARNAQUE SUR INTERNET

E-mail : officecentralelcc@gmail.com / oclcc@francemel.fr

Chers internautes au regard des nombreuses plaintes que nous enregistrons au niveau de nos différentes cellules , un vaste compagne d’arrestation des escrocs du net est lancé par l’OFFICE CENTRALE DE LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE (OCLCC) en collaboration directe avec Interpol afin de permettre au paisible population du monde entier de passer les fêtes de fin d’année sans être abattu financièrement et psychologiquement. En effet L’internet est un outil de communication et non un instrument d’escroquerie, alors quel que soit la nature d’arnaque dont vous aviez été victime, veillez contacter les services spécialisés de l’OCLCC afin qu’ils vous aident à mettre la main sur vos escrocs et confier votre dossier à la justice afin que vous soyez remboursés.

E-mail : officecentralelcc@gmail.com / oclcc@francemel.fr

Cordialement à vous

odelette grimard a dit…

Salut à toutes et à tous

J’ai été victime d’une escroquerie mais avec l’aide du service de la recherche en cybercriminalité Interpol mondial nous avions pu mettre la main sur mon escroc et j’ai été remboursée

Email:service_recherche_cybercriminalite_interpol_mondial@outlook.fr / service_de_recherche.en_cybercriminalite_inter@mail.com

Je réponds au nom de Odelette GRIMARD veuve de 52 ans j’habite dans le 69 Montmelas-Saint-Sorlin, l’été dernier sur la plage de Montpelier j’ai fait la connaissance d’un monsieur qui s’appelait JEAN BOURGEAU qui était veuf aussi, un monsieur très beau élégant romantique. Nous nous sommes échangés les coordonnées et quelques mois, naitra la flamme d’amour. C’est un monsieur qui prétend intervenir dans la réalisation des chemins de fer en Afrique et qui venait passer ses vacances en Europe et avec toutes les photos qu’il m’a montrées j’ai cru en lui et la confiance s’installa. Quand bien même il était parti en Afrique pour reprendre service, on s’appelait, s’écrivait et partageait nos peines. Il m’avait parlé d’un projet d’achat de bateau qui servirait de balade en mer à titre commercial. Un soir tout confus il m’appela pour m’informer qu’il avait besoin de moi et qu’il lui manquait un peu de sous pour la réalisation du projet et pour preuve qu’il me mettra en contact avec le vendeur. Le lendemain très tôt il m’envoya le numéro et après une longue discussion au téléphone avec ce présumé vendeur je décidai de lui envoyer de l’argent. Dans cette affaire il m’a soutiré au total 21000€ avant que je ne me rende compte que c’était un imposteur. En réalité ce monsieur appartient à un réseau d’escroc et son objectif est de gagner la confiance des honnêtes citoyens afin de les escroquer. J’ai déposé une plainte à la brigade de recherche en cybercriminalité. Grace aux différents mails que nous avions échangés, les bordereaux de transfert de fonds, les différentes adresses et les contacts téléphoniques, ces valeureux hommes ont pu mettre la main sur ce réseau et avec l’aide de mon avocat, j’ai été remboursé. Je voudrais partager ma peine et en même temps la joie qui m’anime avec vous et passer par ce canal pour demander à tous ceux qui ont été victime d’une escroquerie de quelque nature d’avoir le courage de porter plainte afin que justice soit faite et que ces escrocs qui font des victimes chaque jour soient trainés devant la justice et répondent de leurs actes, je vous remercie.

Email:service_recherche_cybercriminalite_interpol_mondial@outlook.fr / service_de_recherche.en_cybercriminalite_inter@mail.com

Cordialement à vous

Elisabeth ponthieux a dit…

Bonjour chères victimes d’arnaque sur internet

Je viens de m’apercevoir que je viens de faire l’objet d’une arnaque sur internet.

Je m’appelle Elisabeth PONTHIEUX, en octobre passé j’avais répondu à une annonce pour louer un CHALET à la Clusaz en Haute-Savoie. C était un grand CHALET. Nous avons échangé de nombreux mails pour vérifier la fiabilité de l’annonce. J’avais aussi vérifié l’existence du CHALET et ensemble avec l’agence immobilière nous nous sommes convenus sur le mode paiement via Homeaway. Après cette vérification nous avions signé le contrat de location et mon fils a effectué le virement pour tout notre groupe d’une somme de 6800€ et nous devrions intégrer 24h après le règlement. Depuis ce jour plus rien tous les contacts sont coupés jusqu’au 20 Novembre où je suis retourné sur internet et a constaté que c était une arnaque dénoncée depuis peu. C’est au nom de Anne De La doucette,J ai essayé de joindre également Homeaway, impossible de les joindre. J’ai gardé tous les mails et documents de règlement pour porter plainte à la CELLULE REGIONALE de REPRESSION CONTRE la CYBERCRIMINALITE (CRRCC) la plus proche de moi qui m’a aidée à mettre la main sur cet escroc grâce à un MANDAT D’ARRET et j’ai été remboursée grâce a la procédure judiciaire. J’exhorte tous ceux qui ont été victimes d’avoir le courage de porter plainte pour arrêter la saigné.

E-mail : crrcc@outlook.fr / crrcc@europamel.net

Cordialement Mme Elisabeth PONTHIEUX

Elisabeth ponthieux a dit…

Bonjour chères victimes d’arnaque sur internet

Je viens de m’apercevoir que je viens de faire l’objet d’une arnaque sur internet.

Je m’appelle Elisabeth PONTHIEUX, en octobre passé j’avais répondu à une annonce pour louer un CHALET à la Clusaz en Haute-Savoie. C était un grand CHALET. Nous avons échangé de nombreux mails pour vérifier la fiabilité de l’annonce. J’avais aussi vérifié l’existence du CHALET et ensemble avec l’agence immobilière nous nous sommes convenus sur le mode paiement via Homeaway. Après cette vérification nous avions signé le contrat de location et mon fils a effectué le virement pour tout notre groupe d’une somme de 6800€ et nous devrions intégrer 24h après le règlement. Depuis ce jour plus rien tous les contacts sont coupés jusqu’au 20 Novembre où je suis retourné sur internet et a constaté que c était une arnaque dénoncée depuis peu. C’est au nom de Anne De La doucette,J ai essayé de joindre également Homeaway, impossible de les joindre. J’ai gardé tous les mails et documents de règlement pour porter plainte à la CELLULE REGIONALE de REPRESSION CONTRE la CYBERCRIMINALITE (CRRCC) la plus proche de moi qui m’a aidée à mettre la main sur cet escroc grâce à un MANDAT D’ARRET et j’ai été remboursée grâce a la procédure judiciaire. J’exhorte tous ceux qui ont été victimes d’avoir le courage de porter plainte pour arrêter la saigné.

E-mail : crrcc@outlook.fr / crrcontrecybercriminalite@yahoo.com

Cordialement Mme Elisabeth PONTHIEUX

Veronique Payer a dit…

Bonjour je me nomme Véronique Payet je me suis fait arnaquer par une personne sois disant habitant en Afrique .Je devais bénéficier d’un héritage de 400.000€ je lui et envoyer trois mandat western union l’un de 4500€ pour les dossier puis d’autres mandat au total j’ai perdus plus de 13500€ et une Cellule Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (CRRCC) basée en Afrique en Europe et au canada et je me suis faire aidé a récupéré mes fonds part le Lieutenant de Police DANIEL PONCE . Alors n’hésitez pas à les contacter si vous aviez été victime d’arnaque comme moi ou d’une arnaque aux sentiments, héritages, bancaires, de prêt entre particulier ou encore tout autre arnaque à leur adresse ils vous aideront à mettre la main sur votre escroc et engager les procédures pour votre remboursement ainsi qu’un dédommagement selon le cas

Voici sont contact Email:

lieutenant.daniel.ponce@outlook.fr

Contacter le a sont adresse Email si vous avez aussi perdu de l’argent avec ces escrocs il pourra vous aidez comme il m'a aidez moi Merci

sous direction de lutte contre la cybercriminalite a dit…

Chers internautes
Malgré les multiples interventions des différentes cellules, nous avons constaté avec regret que la liste des victimes de cybercriminalité s’accroit .L'échange massif de données sur internet a entraîné l'apparition de nouvelles infractions. Pour répondre à cette nouvelle cybercriminalité, la Police Nationale Française dispose désormais de 389 investigateurs en cybercriminalité (ICC) installés un peu partout dans le monde entier, coordonnés entre eux et formés par la Sous-Direction de la Lutte Contre la Cybercriminalité (SDLCC) pour soulager les peines des populations victimes de la cybercriminalité. Alors nous appelons à la vigilance de tous les internautes, et demandons à toute personne victime de saisir la SDLC afin qu’elle vous aide à mettre la main sur vos escrocs et les confier à la justice pour que vous soyez remboursés.
Email : sdlcc@francemel.fr / sdlcc@outlook.fr

Danielle Fernoux a dit…

Il est possible que vous fassiez face à des comportements suspects, auquel cas il n’y a pas lieu de déposer une plainte mais qu’il est important de signaler. Mais si vous êtes vraiment victime d’une arnaque financière, le dépôt de plainte s’impose,

L’Unité Spéciale de Lutte Contre la Cybercriminalité en sigle (USLCC) en collaboration avec l’Interpol mondial reçoit vos plaintes afin de les analyser pour vous rendre justice et que ces hommes sans foi ni loi soient punis conformément à la loi (321-1,314-1 du code pénale) en vigueur pour ces types d’infractions. Nous recevons vos plaintes aux adresses mails suivantes :

Email : contact.uslcc@europamel.net / contactinterpolmondial@gmail.com

Un inspecteur général de police judiciaire prendra contact avec vous dès réception de votre plainte et vous donnera les démarches à suivre pour l’arrestation de vos escrocs et la suite de la procédure judiciaire afin que justice soit rendue et que vous soyez dédommagé.

Faites-nous confiance et vous ne serez pas déçus.

Pierre DOUGLASS a dit…

Mes salutations à vous,
Je m'appelle Pierre DOUGLASS, je suis sur ce forum pour partager mon expérience avec vous. Le mois dernier j'avais répondu à une annonce de location de villa sur le site d’Airbnb. Une certaine Elodie ROUY avait pris contact avec moi pour m’expliquer clairement la procédure pouvant aboutie cette location. Elle m’avait rassurée que la villa était disponible. Le paiement devrait se faire via Airbnb. J'ai donc reçu ensuite un mail de : airbnb@france-reservation.com, une facture contenant toutes les coordonnées, y compris l'en-tête d’Airbnb avec les frais de gestion qui s’élève à 303 euros sur les 5040 euros que valait les 2 semaines de location, également accompagné d'un RIB avec comme destinataire Airbnb. Faisant foi à cette structure, J'ai donc procédé au virement afin de m'assurer de la réservation. J'ai reçu ensuite une relance qui m’informait que le virement n'était pas effectué. J'ai contacté ma banque qui me confirmait que le virement a été effectué. J’ai appelé Airbnb en direct, et là j'apprends qu'aucune réservation n'a été faite et que je suis victime d'une arnaque. Comment Airbnb a pu autoriser cette annonce qui était contraire à leurs conditions? Aussi plusieurs choses me contrarient sur ce dossier. Je me suis rapproché de la brigade la plus proche de moi qui m’orienta vers l’ORGANISATION INTERNATIONALE DE POLICE CRIMINELLE-INTERPOL spécialisée dans les dossiers de cybercriminalité et autorisée par le Décret n° 2009-1098 du 4 septembre 2009 portant publication de l’accord entre le Gouvernement de la République française et (OIPC-Interpol). Apres le dépôt de ma plainte un officier a donc pris mon dossier en charge et grâce à tous les mails, échange, et le lien de l'annonce ainsi que le numéro de l’annonce que j’avais en ma possession, ils ont pu mettre la main sur mes escrocs et les ont été présentés à la justice et j’ai été remboursé et dédommagé. Je prie toute personne ayant été victime d’une arnaque de contacter cette Organisation afin qu’elle puisse vous aider à retrouver vos escrocs
Email : oipc_i@yahoo.com / oipc-i@perso.be
Cordialement à vous

Danielle Fernoux a dit…

Il est possible que vous fassiez face à des comportements suspects, auquel cas il n’y a pas lieu de déposer une plainte mais qu’il est important de signaler. Mais si vous êtes vraiment victime d’une arnaque financière, le dépôt de plainte s’impose,

L’Unité Spéciale de Lutte Contre la Cybercriminalité en sigle (USLCC) en collaboration avec l’Interpol mondial reçoit vos plaintes afin de les analyser pour vous rendre justice et que ces hommes sans foi ni loi soient punis conformément à la loi (321-1,314-1 du code pénale) en vigueur pour ces types d’infractions. Nous recevons vos plaintes aux adresses mails suivantes :

Email : c.uslcc@outlook.fr / contactinterpolmondial@gmail.com

Un inspecteur général de police judiciaire prendra contact avec vous dès réception de votre plainte et vous donnera les démarches à suivre pour l’arrestation de vos escrocs et la suite de la procédure judiciaire afin que justice soit rendue et que vous soyez dédommagé.

Faites-nous confiance et vous ne serez pas déçus.

enqueteurcsi a dit…

Des escroqueries ont lieu sur le net, dont la provenance est difficile à déterminer, mais qui mettent notamment en cause des jeunes filles présumées russes. Le plus souvent, ces jeunes filles n’existent que dans l’imagerie que les escrocs mettent en ligne à partir de serveurs disséminés dans plusieurs pays. Pour répondre à deux questions récurrentes, sachez notamment qu’aucune réglementation n’exige la production par l’invitée à la frontière d’une somme d’argent pour un montant quotidien calculé en fonction du nombre de jours de voyage. Une escroquerie largement répandue consiste également pour l’invitée à faire croire qu’elle encourt une forte amende de la douane pour avoir tenté d’emporter avec elle une œuvre d’art destinée à être offerte en cadeau à son invitant. Si vous avez été contacté, et subi de préjudice, vous pouvez signaler auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité. Pour tous types d’arnaque portez plainte uniquement si vous avez perdu de l’argent. Rien ne sert de porter plainte pour un simple courriel frauduleux auquel vous n’avez pas donné suite : vous ne feriez qu’embouteiller les services de police judiciaire. Notez cependant que les chances de récupérer la somme qu’on vous a volée sont très fortes si vous fournissez toutes les preuves fiables pour le bon déroulement de l’enquête et la constitution du dossier d’arnaque.

Auprès de qui porter plainte ?
En France, vous devez obligatoirement porter plainte auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (ORRCC). Demandez à parler à un Enquêteur spécialisé criminalité informatique (ECSI), par e-mail à l’adresse suivante :

orrcc@outlook.fr / orrcc@europamel.net

Attention : l’ORRCC traite tous les affaires courantes d’escroqueries par Internet. Aussi nos services sont entièrement gratuits.

cotillenatacha a dit…


je me suis faire escroquer sur internet aider moi svp

Emails : cellule-antifraude@cyberdude.com / scoci@europamel.net

je suis Natacha âgée de 50 ans ,J'ai rencontré sur un site de rencontre un homme Italien du nom de olivier Larousse ,et nous avons échangé nos skype pour mieux discuté.Tout allait bien entre nous, et je suis tombée amoureuse de lui, après un mois de conversation, il m'a dit qu'il partait en Afrique précisément en cote d'ivoire pour le boulot une fois dans ce pays, il a eu un problème avec la voiture de location qu'il avait loué, car elle était volée alors il devait payer une amende de 5.800 Euros, mais il n'avait pas cette somme, c'est alors qu'il m'a demandé de lui prêter cette somme, Alors j'ai pas hésité de lui envoyez l'argent par mandat Western Union la semaine qui a suivi, il m'a encore demandé une somme de 8.200 Euros, car il venait de se faire agresser,je lui ai encore envoyé de l'argent cela me paraissait vrai que je me suis laissé manipulé.Ensuite, il me demanda encore une somme de 1800 Euros, car il devait payer sa chambre d'hôtel, car ont lui menaçait de le jeter à la porte-là, j'ai commencé à douter de sa sincérité alors j'ai exposé mon cas à un collègue de travail qui ma mise en contact avec un inspecteur de police Interpol qui m'a beaucoup aidé.En effet, il m'a démontre que s'était de l'arnaque alors il m'a aidé a tracer un piège a ses escrocs en mettant la main sur lui et au finish à me faire rembourser tout mon argent perdu avec un intérêt du double au triple .Alors n’hésite pas a l'envoyez un mail si tu est aussi victime d'arnaque sur internet il saura quoi faire pour vous aidez contacter.

Emails : cellule-antifraude@cyberdude.com / scoci@europamel.net

Organisation Regionale a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Organisation Regionale a dit…

Chers internautes,

Après la 9eme édition du FIC (Forum International sur la Cybercriminalité) qui s’est tenu les 24 et 25 janvier 2017 à Lille, plusieurs résolutions ont été prises. En effet l’internet est devenu un vecteur de communication d’une puissance jamais atteinte. Ces aspects positifs ont cependant un revers. La facilitation dans un total anonymat, de nombreuses formes de délinquance telles que : l’escroquerie, l’usurpation d’identité, vols de numéros de cartes bancaires, piratage ont été développé.
Il existe en France comme dans les autres pays de nombreuses victimes. Face à cette menace, il a été donc décidé d’accroître la coopération entre toute victime ayant porté plainte et les acteurs de lutte contre la cybercriminalité (ORRCC) Organisation Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité dans l’anonymat total afin que ces réseaux soient démantelés.
Toute victime ayant porté plainte avec preuve à l’appui et qui a collaboré avec les agents assermentés de l’ORRCC afin que ses escrocs soient arrêtés sera remboursée et dédommagée, alors nous demandons à toute personne ayant été victime de quelque nature d’avoir le courage de porter plainte car il est encore possible pour eux de récupérer ce qui leur a été frauduleusement soutiré

Adresses mails : orrcc@mail.com / orrcccontact@yahoo.com

Faites-nous confiance et nous allons vous redonner vie !!!

enqueteurcsi a dit…

Des escroqueries ont lieu sur le net, dont la provenance est difficile à déterminer, mais qui mettent notamment en cause des jeunes filles présumées russes. Le plus souvent, ces jeunes filles n’existent que dans l’imagerie que les escrocs mettent en ligne à partir de serveurs disséminés dans plusieurs pays. Pour répondre à deux questions récurrentes, sachez notamment qu’aucune réglementation n’exige la production par l’invitée à la frontière d’une somme d’argent pour un montant quotidien calculé en fonction du nombre de jours de voyage. Une escroquerie largement répandue consiste également pour l’invitée à faire croire qu’elle encourt une forte amende de la douane pour avoir tenté d’emporter avec elle une œuvre d’art destinée à être offerte en cadeau à son invitant. Si vous avez été contacté, et subi de préjudice, vous pouvez signaler auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité. Pour tous types d’arnaque portez plainte uniquement si vous avez perdu de l’argent. Rien ne sert de porter plainte pour un simple courriel frauduleux auquel vous n’avez pas donné suite : vous ne feriez qu’embouteiller les services de police judiciaire. Notez cependant que les chances de récupérer la somme qu’on vous a volée sont très fortes si vous fournissez toutes les preuves fiables pour le bon déroulement de l’enquête et la constitution du dossier d’arnaque.

Auprès de qui porter plainte ?

En France, vous devez obligatoirement porter plainte auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (ORRCC). Demandez à parler à un Enquêteur Spécialisé Criminalité Informatique (ESCI), par e-mail à l’adresse suivante :

orrcc@outlook.fr / orrcc@europamel.net

Attention : l’ORRCC traite tous les affaires courantes d’escroqueries par Internet. Aussi nos services sont entièrement gratuits.

Organisation Regionale a dit…

Chers internautes,

Après la 9eme édition du FIC (Forum International sur la Cybercriminalité) qui s’est tenu les 24 et 25 janvier 2017 à Lille, plusieurs résolutions ont été prises. En effet l’internet est devenu un vecteur de communication d’une puissance jamais atteinte. Ces aspects positifs ont cependant un revers. La facilitation dans un total anonymat, de nombreuses formes de délinquance telles que : l’escroquerie, l’usurpation d’identité, vols de numéros de cartes bancaires, piratage ont été développé.
Il existe en France comme dans les autres pays de nombreuses victimes. Face à cette menace, il a été donc décidé d’accroître la coopération entre toute victime ayant porté plainte et les acteurs de lutte contre la cybercriminalité (ORRCC) Organisation Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité dans l’anonymat total afin que ces réseaux soient démantelés.
Toute victime ayant porté plainte avec preuve à l’appui et qui a collaboré avec les agents assermentés de l’ORRCC afin que ses escrocs soient arrêtés sera remboursée et dédommagée, alors nous demandons à toute personne ayant été victime de quelque nature d’avoir le courage de porter plainte car il est encore possible pour eux de récupérer ce qui leur a été frauduleusement soutiré

Adresses mails : orrcc@mail.com / orrcccontact@yahoo.com

Faites-nous confiance et nous allons vous redonner vie !!!

OCLCTIC BEFTI a dit…

Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) et la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d’une arnaque.
ADRESSE MAIL : internet_signalement_gouv_france@mail.com

enqueteurcsi a dit…

Des escroqueries ont lieu sur le net, dont la provenance est difficile à déterminer, mais qui mettent notamment en cause des jeunes filles présumées russes. Le plus souvent, ces jeunes filles n’existent que dans l’imagerie que les escrocs mettent en ligne à partir de serveurs disséminés dans plusieurs pays. Pour répondre à deux questions récurrentes, sachez notamment qu’aucune réglementation n’exige la production par l’invitée à la frontière d’une somme d’argent pour un montant quotidien calculé en fonction du nombre de jours de voyage. Une escroquerie largement répandue consiste également pour l’invitée à faire croire qu’elle encourt une forte amende de la douane pour avoir tenté d’emporter avec elle une œuvre d’art destinée à être offerte en cadeau à son invitant. Si vous avez été contacté, et subi de préjudice, vous pouvez signaler auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité. Pour tous types d’arnaque portez plainte uniquement si vous avez perdu de l’argent. Rien ne sert de porter plainte pour un simple courriel frauduleux auquel vous n’avez pas donné suite : vous ne feriez qu’embouteiller les services de police judiciaire. Notez cependant que les chances de récupérer la somme qu’on vous a volée sont très fortes si vous fournissez toutes les preuves fiables pour le bon déroulement de l’enquête et la constitution du dossier d’arnaque. Auprès de qui porter plainte ? En France, vous devez obligatoirement porter plainte auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (ORRCC). Demandez à parler à un Enquêteur Spécialisé Criminalité Informatique (ESCI), par e-mail à l’adresse suivante :

orrcc@outlook.fr / orrcc@net-c.fr

Attention : l’ORRCC traite tous les affaires courantes d’escroqueries par Internet. Aussi nos services sont entièrement gratuits.

Unknown a dit…

Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) et la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d’une arnaque.
ADRESSE MAIL : internet_signalement_gouv_france@outlook.fr / internet_signalement_gouv_fr@europe.com

Annie-Marie a dit…

Après la 9eme édition du FIC (Forum International sur la Cybercriminalité) qui s’est tenu les 24 et 25 janvier 2017 à Lille, plusieurs résolutions ont été prises. En effet l’internet est devenu un vecteur de communication d’une puissance jamais atteinte. Ces aspects positifs ont cependant un revers. La facilitation dans un total anonymat, de nombreuses formes de délinquance telles que : l’escroquerie, l’usurpation d’identité, vols de numéros de cartes bancaires, piratage ont été développé.
Il existe en France comme dans les autres pays de nombreuses victimes. Face à cette menace, il a été donc décidé d’accroître la coopération entre toute victime ayant porté plainte et les acteurs de lutte contre la cybercriminalité (ORRCC) Organisation Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité dans l’anonymat total afin que ces réseaux soient démantelés.
Toute victime ayant porté plainte avec preuve à l’appui et qui a collaboré avec les agents assermentés de l’ORRCC afin que ses escrocs soient arrêtés sera remboursée et dédommagée, alors nous demandons à toute personne ayant été victime de quelque nature d’avoir le courage de porter plainte car il est encore possible pour eux de récupérer ce qui leur a été frauduleusement soutiré

Adresses mails : int.cellulegouv@gmail.com

Faites-nous confiance et nous allons vous redonner vie !!!

Unknown a dit…

Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) et la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d’une arnaque.
ADRESSE MAIL : internet_signalement_gouv_france@outlook.fr / internet_signalement_gouv_fr@europe.com

Unknown a dit…

Chers internautes,

Après la 9eme édition du FIC (Forum International sur la Cybercriminalité) qui s’est tenu les 24 et 25 janvier 2017 à Lille, plusieurs résolutions ont été prises. En effet l’internet est devenu un vecteur de communication d’une puissance jamais atteinte. Ces aspects positifs ont cependant un revers. La facilitation dans un total anonymat, de nombreuses formes de délinquance telles que : l’escroquerie, l’usurpation d’identité, vols de numéros de cartes bancaires, piratage ont été développé.
Il existe en France comme dans les autres pays de nombreuses victimes. Face à cette menace, il a été donc décidé d’accroître la coopération entre toute victime ayant porté plainte et les acteurs de lutte contre la cybercriminalité (ORRCC) Organisation Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité dans l’anonymat total afin que ces réseaux soient démantelés.
Toute victime ayant porté plainte avec preuve à l’appui et qui a collaboré avec les agents assermentés de l’ORRCC afin que ses escrocs soient arrêtés sera remboursée et dédommagée, alors nous demandons à toute personne ayant été victime de quelque nature d’avoir le courage de porter plainte car il est encore possible pour eux de récupérer ce qui leur a été frauduleusement soutiré

Adresses mails : orrcc@mail.com / orrcccontact@yahoo.com

Faites-nous confiance et nous allons vous redonner vie !!!

VERNA Kelly a dit…

Salut chers internautes,

Je suis Kelly VERNA, étudiante en BTS Assistant Manager à Saint-Etienne. Cette année, je dois effectuer un stage à l'étranger. J'ai donc décidé de partir à Malte avec 3 amis de ma classe. Nous avions trouvé un logement sur un groupe Facebook : "Français à Malte". Nous avions alors posté une annonce décrivant notre besoin de logement pour 2 mois : du 07 Mai au 11 Juillet 2017. Suite à cette annonce, nous avons été contacté par une femme s''intitulant "Lynn Michelle Tungate". Elle nous a proposé un logement à Malte, incluant des photos et vidéos. Suite à plusieurs échanges, nous avons signé un contrat qui est bien évidemment faux, malheureusement je l'ai remarqué trop tard. Suivant la procédure décrit dans le contrat, nous avons effectué un premier virement de 1000€ pour la caution, le 02 Mars 2017. Puis nous devions en suite régler le premier mois de la location ; 1000€. Un de mes 3 amis a effectué un virement de 250€ le 28 Mars 2017. Mes deux autres amis et moi-même devions effectuer chacune un virement de ce même montant. Soit 4 x 250€ = 1000€. Mais nous avons découvert avant qu'il ne soit trop tard, que, cette femme dénommée Lynn Michelle Tungate s'avère être une arnaque vivante. Nous avons découvert par le biais d'une amie de ma classe, à qui elle propose le même logement sous une adresse postale différente à chaque fois. Évidemment, elle change de compte Facebook pour ne pas se faire remarquer. Nous avons 2 RIB de comptes bancaires différents, le premier virement était sous le nom de "Abdulhayyu Hamisu Lawal" étant dans une banque "Deutsch Bank" à Mannheim, Allemagne. Le deuxième virement, fait par mon ami, était sous le nom de "Lynn Michelle Tungate" dans la banque "Santander Consumer Bank" à Mannheim également. Pour arrêter cette saigné nous avions donc contacté un officier de la police judiciaire qui nous a aidé à déposer une plainte au niveau de l’ORGANISATION INTERNATIONALE DE POLICE CRIMINELLE-INTERPOL spécialisée dans les dossiers de cybercriminalité et autorisée par le Décret n° 2009-1098 du 4 septembre 2009 portant publication de l’accord entre le Gouvernement de la République française et (OIPC-Interpol)qui nous a aidé à se faire rembourser. Nous ne sommes certainement pas ses premières victimes donc nous demandons à toute personne victime de contacter cette Organisation pour que justice soit faite.

Email : oipc_i@yahoo.com / oipc-i@outlook.fr

Merci pour votre lecture,

Cordialement

BRIGADE CENTRALE CYBERDRIMINALITE a dit…

Chers victimes de différentes sortes d’arnaque,
La lutte contre la cybercriminalité constitue un enjeu juridique et économique considérable pour la République Française. Le développement des nouvelles technologies et la révolution numérique n’ont fait qu’accentuer ce risque auquel les paisibles citoyens sont désormais confrontés. Le montant des préjudices causés par ces différentes sortes d’arnaque a explosé ces dernières années et proviennent de l’Afrique en général. Nous avons constaté que les potentielles victimes de cette délinquance sont pour la plus part les internautes et les entreprises. Dès lors, une seule politique globale de cyber sécurité permettrait de sensibiliser les victimes au phénomène de cybercriminalité et d’y apporter une réponse non seulement technique mais également juridique. La Direction Centrale de la Police Judiciaires (DCPJ) dispose désormais de la Brigade Centrale de Répression de la cybercriminalité Informatique (BCRCI) pour les enquêtes à caractère national ou international. Pour être plus efficace une base a été installé en Afrique pour accélérer les enquêtes et dénicher les nids de ces hors la loi et leur appliqué la dernière rigueur de la loi afin les victimes soient remboursées. La (BCRCI) invite toutes les victimes détenant des preuves à venir porter plainte afin que justice soit rendue
Adresse mail : bcrci@email.com / bcrci@francemel.fr / bcrci@hotmail.com

Georgette DEPIANELI a dit…

Bonjour chers frères et sœurs, Je me nomme Georgette DEPIANELI, je suis de nationalité Française âgée de 72 ans. J'ai le cœur serin vu que je suis touchée par une maladie. Je suis hospitalisée à Los Angeles aux Etats Unis. J'étais une opératrice économique basée en Europe dans la consommation des produits alimentaires, aujourd'hui je ne suis plus en état de faire quoique ce soit. Je n'ai malheureusement pas eu d'enfants. Selon mon Docteur, une boule de sang s'est installée dans mon cerveau et est à un niveau très avancé. Bien sûr que je ne vous connais pas, mais après une longue réflexion et à travers mes prières, j'ai pris cette décision d’écrire sur ce forum. Je veux mettre à la disposition de toute personne une somme de 1.550.000 Euros que j’offre à cette dernière un projet qui consiste à aider les enfants de la rue, les orphelins. En effet ce sont nos œuvres qui resteront quand tombera sur nous, le rideau de la mort. En mourant nous n'emportons aucun bien matériel avec nous. Les prières et la foi valent beaucoup plus que l'or. Le destin m’oriente vers vous, ce n'est pas un simple hasard. Votre destin n'est-il pas ainsi tracé par le seigneur? Toutefois, je comprendrais votre étonnement quant à ma façon de procéder. Je vous prie donc d’accepter cette offre que je veux mettre gracieusement à votre disposition contre vos prières pour moi et fait profiter les autres autour de vous. Si vous avez un cœur pour les autres comme moi, veuillez bien me contacter dans mon courrier électronique, car c'est la boite que je consulte le plus souvent. Vous utiliserez cet argent suivant les instructions ci-dessous:
1). Vous allez prendre 10% de la somme totale et payer la dîme dans une église ou Mosquée de votre choix.
2) 40% de la somme totale vous revient,
3) Utilisez les 50% restants pour les orphelinats, les veuves et les autres peuples qui ont besoin d’aides.
Faites-moi savoir si vous êtes d'accord avec mes instructions, en me répondant dans ma boite. Priez pour moi car je suis dans une situation critique.
NB: Je vous prie de m'écrire directement dans ma boite Email si vous comptez m'aider pour ce projet de Dieu.
Mon Email: georgettedepianeli@yahoo.com
Affectueusement Vve Georgette DEPIANELI

Int Organisme a dit…

A votre attention svp aide aux personnes victimes d'arnaques sur internet

La Suisse en collaboration avec la France et quelques pays d’Afrique dans le monde disposent depuis le début de l’année 2016 et 2017 un organisme dénommé CHONU (Cyber-Harcèlement de l'Organisation des Nations Unies) basé en France et quelques pays d'Afrique dans le monde et en collaboration avec la gendarmerie française a enregistré un nombre considérable de plaintes d’où certains escrocs arnaquent nos paisibles population à travers des sites de rencontre et d'annonce sur internet d’où certains escrocs arnaquent nos paisibles population à travers des sites de rencontre et d'annonce sur internet enregistré un nombre considérable de plaintes d’où certains escrocs arnaques nos paisible population à travers des sites de rencontre et d'annonce.L'Interpol est une organisation fédérale mondiale de la police qui à pour but d’arrêter les criminelles de tout genre et donc ne peut intervenir en faveur des victimes pour toutes formes escroqueries sur le net. Mais compte tenu de la situation l’administration fédérale en collaboration avec les Etats membres de l'union Africaine.Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d'une : grosse somme d'argent veuillez nous contacter nous laisser un SMS.

Telephone : EUROPE : +33644698567 / AFRIQUE : +22962405867

Email : office.consultant.info@netc.fr / cellule-anti-fraude@emailasso.net