lundi 8 juin 2020

Lancement d'un module de Formation en ligne inédite “Protection de l’enfant contre les violences sexuelles”

Formation en ligne inédite
“Protection de l’enfant contre les violences sexuelles” 



Un module de formation en ligne pour apporter une réponse à l'urgence de la situation. 

Module disponible 

sur le site de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie sur ce lien :

https://www.memoiretraumatique.org/publications-et-outils/module-de-formation-interactif-sur-les-violences-sexuelles-faites-aux-enfants.html


sur le site de skillBar sur ce lien  :



Pour télécharger le dossier de presse cliquez ICI 



La crise sanitaire et la période de confinement à grande échelle ont aggravé le risque de violences, particulièrement violences intra-familiales et sexuelles. Les enfants et parmi eux tout particulièrement les filles et les plus vulnérables ont été exposés et seront exposés à des violences sexuelles, du fait du huis-clos familial et institutionnel, cadres dans lequel ont lieu la majorité des violences sexuelles. (Cf mon article téléchargeable sur le site ICI )

Dans ce contexte où la protection des enfants contre toutes formes de violences doit être une priorité politique et une urgence sanitaire, sociale et juridique :

l’ Association Mémoire Traumatique et Victimologie , présidée par la Dre Muriel Salmona , psychiatre psychotraumatologue, et SkillBar , réseau de professionnels du Digital Learning, rendent publique le lundi 8 juin 2020 : 
un module de formation de 18mn en ligne sur la « Protection de l’enfant contre les violences sexuelles » qui a été, à l’aide de l'expertise de la Dre Muriel SALMONA  conçu, réalisé et est diffusé gratuitement par le réseau SkillBar (réseau de professionnels du digital Learning).
Ce module disponible en ligne sur le site de l’association et de SkillBar et diffusé gratuitement  sur les sites de l’Association Mémoire Traumatique et Victimologie et de SkillBar à partir du lundi 8 juin le module autoformatif “Protection de l’enfant contre les violences sexuelles” cible en priorité tous les professionnels en contact avec des enfants : professionnels de l'éducation, de la santé, de la justice, du social, etc. Il s’adresse aussi, plus généralement, à toutes les personnes en contact avec eux et donc susceptibles de les protéger .

Ce module autoformatif “Protection de l’enfant contre les violences sexuelles” vise à outiller en moins de 20 mn les adultes en contact avec des enfants afin qu’ils puissent détecter les enfants victimes de violences sexuelles et les protéger.

Une fille sur cinq et un garçon sur treize sont victimes de violences sexuelles avant l’âge de 18 ans dans le monde.

Pourtant, ces violences demeurent la plupart du temps occultées : elles font rarement l’objet de poursuites judiciaires et de prises en charge médicales et psychologiques, alors qu’elles ont un retentissement majeur sur la santé et la vie des victimes
Le module vise en conséquence à promouvoir un dépistage universel et régulier de ces violences, dont l’impact psychotraumatique, social et relationnel peut être largement réduit par une prise en charge précoce et adaptée. 
83% des victimes de violences sexuelles ne sont jamais protégées . Ces actes restent aujourd’hui majoritairement impunis. Il y a urgence à agir ”, plaide la Dre Muriel Salmona. 
Ce n’est pas aux enfants de se défendre. Il leur est impossible de se préserver des agresseurs dont la seule intention est de leur nuire.
Secourir les enfants et dénoncer les violences sexuelles qu’ils subissent est une obligation légale à laquelle nul ne peut déroger. 
Il est non seulement impératif mais aussi obligatoire de signaler les faits que les enfant révèlent, ainsi qu’en cas de doute sur des violences potentiellement subies par un enfant.
Le module « Protection de l’enfant contre les violences sexuelles » explique donc les démarches à effectuer pour signaler de tels crimes (viols) et délits (agression et atteintes sexuelles) aux autorités judiciaires.
Il appartient à chacun non seulement de réagir, mais aussi d’agir de sa propre initiative, pour qu’aucun enfant victime ne soit abandonné à son sort et ne subisse plus de perte de chance du fait de violences sexuelles. 

Protégeons les enfants !

Pour en savoir plus vous pouvez consulter également mon article COMMENT VENIR EN AIDE, SECOURIR ET PROTÉGER UNE VICTIME DE VIOLENCES INTRA-FAMILIALES, CONJUGALES, INSTITUTIONNELLES ET/OU SEXUELLES ? téléchargeable sur le site :  https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Articles-Dr-MSalmona/2020-comment-secourir-victime-de-violences.pdf 

et lire mon article Le psychotraumatisme du viol des conséquences majeures à long terme sur la vie et la santé des enfants victimes qui est la Conférence introductive que j’ai faite pour la 2ème journée du 1er Congrès de la chaire internationale Mukwege, Le 14 novembre 2019t, téléchargeable sur le site : https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Articles-Dr-MSalmona/2020-psychotraumatisme-du-viol-chaire-Mukwege.pdf






2 commentaires:

Anonymous a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Unknown a dit…

Bonjour ,c'est de mon obligation de dénoncer la complicité des services de l'aide sociale a l'enfance dans les violences sexuelles faites aux mineurs.L'ASE sépare des bébé de leur mères abusivement pour les places dans des familles d'accueil ou ils subissent des sévices sexuels.
L'ase ne veut pas me remettre mon fils que je leur ai confie alors que je suis tombée malade.